Mon premier voyage solo en Écosse

par Alexandra
Voyage solo en Écosse à Édimbourg
C’est fou, non ? À 27 ans, j’ai enfin eu le courage de sauter le pas. Je suis partie en voyage solo à Édimbourg ! Le voyage en solo m’a toujours fait peur et pourtant j’ai vécu au Canada, au Portugal (où j’ai vraiment déménagé seule) et enfin en Allemagne. Mais je ne sais pas, émigrer et voyager seule, c’est différent. J’ai toujours voyagé en famille (lorsque j’etais plus jeune), avec des amis ou en couple. J’avais toujours quelqu’un avec qui partager des souvenirs, une sorte de bouée de sauvetage, de filet de sécurité.Je suis très loin d’être une experte dans le voyage solo, mais je voulais partager avec vous mes impressions et mon petit-compte rendu de ce premier voyage. Je vous expliquerais pourquoi je suis partie seule, comment, mes peurs et puis vous dire si oui ou non, j’ai apprécié l’expérience.

Pourquoi partir seule ?

Dans mon cas, j’avais envie de repartir à Édimbourg où nous avions débuté notre roadtrip en Écosse l’année dernière. Je suis tombée amoureuse de la capitale écossaise, de son ambiance et de ses paysages. Mon copain avait également apprécié le voyage mais ne voulait pas “sacrifier” ses jours de congés pour repartir, et je n’avais pas envie de le forcer à le faire. J’avais envie de passer un peu de temps seule, loin du travail et du quotidien, pour me retrouver. J’avais envie de prendre un bol d’air frais, de traîner dans des cafés, de dénicher la perle rare dans une boutique de seconde main, d’aller au cinéma, de regarder les gens passer, de dessiner. J’avais surtout envie de savoir si j’étais capable de me trouver seule avec moi-même pendant 4 jours.J’avais donc une destination en tête. J’avais trouvé des billets pas cher de Düsseldorf à Édimbourg, du samedi au mardi. J’ai la chance d’avoir des congés illimité au travail. Toutes les conditions étaient réunies ! Sur un coup de tête, un lundi au travail, j’ai acheté mes billets !Voyage solo en Écosse à Édimbourg - Planifier le voyage

La peur de voyager seule & l’inquiétude des proches.

Je vais me perdre. Je vais m’ennuyer. Je vais me faire kidnapper. Comment vais-je faire si je perds mon porte-feuille et que je suis seule, sans argent et sans personne ? Bref, autant de questions que je me posais avant de prendre la décision de partir. Puis un jour, je me suis réveillée et je me suis dit “Non mais tu sais quoi? Lance toi! Tu ne sais pas tant que tu n’essaies pas!”. Ma décision était prise, 2018 serait l’année ! J’ai ensuite annoncé à mon copain que je voulais partir en vacances, mais seule, sans lui. Sa première réaction ? “OK, mais… Est-ce que tu es fâchée ?” C’est assez drôle que cette question soit arrivée en premier parce que en fait, ce n’est pas la seule personne à me l’avoir demandé ! Non, je ne suis pas fâchée. Oui, tout va bien dans mon couple.Ma maman était évidemment la personne la plus inquiète “Mais tu vas faire quoi ? Tu va t’ennuyer ! Il dit quoi ton copain ? Tu n’as pas peur ?” Oui, j’avais peur, mais j’avais hâte !Voyage solo en Écosse à Édimbourg - Serres d'Edimbourg au Royal Botanic Garden

Un séjour rien qu’à soi !

Alors, qu’est ce que j’ai fait une fois arrivée à Édimbourg ? Exactement ce que je voulais ! J’ai pris des photos, j’ai revisité les quartiers que j’avais tant apprécié lors de ma précédente visite, j’ai visité les musées que je n’avais pas eu le temps de voir, j’ai chiné dans les boutiques… Tout était super jusqu’à ce que la nuit tombe. C’est toujours le moment où avoir un peu de compagnie est préférable. Je dois avouer que je me suis un peu ennuyée au début (j’étais partie sans ordinateur, juste ma liseuse) puis j’ai sauté le pas et je me suis insérée dans la discussion que mes camarades de dortoir. J’étais dans un dortoir mixte de 9 personnes et 2 d’entres elles se sont trouvées être des françaises. Ce n’est pas dans mes habitudes de traîner avec des francophones depuis que je vis à l’étranger mais elles avaient l’air si sympa que je me suis dit qu’il fallait que j’essaie d’établir une connection. Comme quoi, tout arrive ! Moi, la fille qui voulait partir en voyage solo d’introspection, je me retrouve à socialiser !Ce voyage m’a aussi offert mon premier blind date amical. Un ami canadien m’a proposé de rencontrer sa sœur, expatriée en Écosse, parce que nous avons les mêmes centres d’intérêt (à savoir le tricot, Harry Potter, et j’en passe). Nous sommes donc rentrées en contact via Instagram et nous nous sommes donnés rendez-vous pour déjeuner. C’était un peu bizarre au début de rencontrer une parfaite étrangère mais cette première impression s’est vite dissipée !Voyage solo en Écosse à Édimbourg - Cornemuse

Tout n’est pas si rose…

Après, il y a eu quelques aspects négatifs. Le premier c’est que j’avais choisi de rester dans un hostel et donc de sacrifier mon sommeil (les gens qui ronflent, qui allument toutes les lumières à 4h du matin, qui décident que c’est un bon endroit pour swiper leur profil Tinder,…). Y’a pas à dire, je tiens trop à mon petit confort, la prochaine fois, j’éviterai de réserver un lit dans une chambre de 9.Ensuite, j’avais tellement de liberté que j’ai eu du mal à me décider sur ce que je voulais faire. Je sais, c’est paradoxal ! Je me voyais mal aller dans un restaurant un peu plus luxueux seule, ou encore me promener de nuit dans les rues d’Édimbourg. Comme première impression, je dirais que la ville est assez sûre pour une fille voyageant seule mais je ne m’aventurerais pas dans les petites ruelles sombres tout de même. Question de bon sens !Je me suis également rendue compte à mon retour que j’avais oublié de me prendre en photo ! C’est quelque chose que je ne pense jamais à faire (même quand je voyage en groupe ou en couple) mais j’aurais adorer avoir un petit souvenir de moi en voyage. C’est quelque chose que je ne manquerais plus de faire durant mes prochains voyages !Et enfin, j’avais beau rêver de partir seule, sans mon chéri… Il faut dire qu’il m’a beaucoup manqué durant ces 4 jours. J’avais envie de pouvoir partager mes impressions, mes blagues avec quelqu’un. Au moins, j’avais de bonnes histoires à raconter à mon retour !

En résumé :

Ce premier séjour en solo à été une vraie découverte et une chose est sûre, je n’attends plus qu’une chose : retrouver des billets pas cher et partir pour un week-end en solo. J’ai déjà réfléchi à la question et je pense que j’aimerais aller à Dublin ou Glasgow (évidemment, l’Écosse !)À mon retour, j’ai fait un petit résumé de mes dépenses et j’ai dépensé 230€ de budget, incluant les billets d’avion A/R, 4 nuits en auberge et environ 35€ d’argent de poche par jour pour les repas, les navettes aéroport-centre, et évidemment l’achat de souvenirs (livres, passage à la boutique Harry Potter et pins). C’est sûr que tout le monde ne peux pas se le permettre mais c’est un cadeau que j’avais envie de m’offrir. 

Et vous, avez vous déjà voyagé en solo ? Avez-vous aimé cette expérience ? N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire, je me sentirais moins seule 😀 À bientôt !

Vous aimerez également

15 commentaires

Garance 06/04/2018 - 11:00

J’ai eu deux fois l’expérience du voyage solo (un gros week-end à Londres, que je connais bien) et 6 mois en Nouvelle-Zélande, et je me retrouve plutôt bien dans ton article ! C’est difficile de se décider pour quoi faire, puis parfois j’avais tendance à rejoindre un camping (pour la Nouvelle-Zélande) assez tôt car je ne voulais pas être sur les routes à la nuit tombée. Par contre à Londres, tant que j’étais dans les quartiers animés, ça ne me dérangeait pas trop de sortir le soir. En tout cas, je trouve que c’est une chouette expérience de temps en temps, quand on a vraiment envie d’un voyage. Ce serait dommage de se priver ! D’ailleurs tu me donnes bien envie de retourner à Édimbourg, j’y suis juste passée une journée avec des copines lors d’un road-trip et je pense que j’apprécierais davantage la ville en y restant plus longtemps. Le seul aspect qui m’ennuie vraiment dans le voyage solo, c’est plus le budget, car ça coûte bien plus cher seul.e…

Répondre
Alexandra 13/04/2018 - 10:56

Coucou Garance ! Merci pour ton commentaire 🙂
C’est vrai que tu aborde un sujet que j’ai traité en surface, le budget ! Au final, ça depends un peu de ce que tu aimes faire et où tu séjourne, non ? Par exemple, seule, je tends à aller moins dans des restaurants chics ou plus chers, préférant des repas sur le pouce (mais peut-être plus fréquents) donc un peu moins cher… Pour le logement, vraiment, les auberges de jeunesse, très peu pour moi 😀
Je suis assez admirative de tes 6 mois en Nouvelle-Zélande ! C’est tellement loin, je pense que j’aurais peur de partir toute seule ausi longtemps pour des vacances 😀

Répondre
Emma 06/04/2018 - 21:28

Je ne suis jamais partie seule en vacances mais c’est une expérience qui me tente de plus en plus. Mais plutôt pour un weekend pour commencer.

Répondre
Alexandra 13/04/2018 - 10:52

Coucou Emma ! C’est une expérience que je te recommande grandement et oui, un week-end est parfait pour commencer 🙂 Tu verra si ça te plais déjà et puis ça fait beaucoup moins peur 🙂

Répondre
Ophélie G. 06/04/2018 - 21:51

Les ruelles du centre la nuit, c’est safe (sauf Cow Gate, y a des relous). Par contre, je ne m’y risquerais pas à Glasgow. J’ai adoré y vivre mais c’est plus craignos, surtout dans l’East End (le quartier est de la ville). Bref, si jamais tu décides d’aller à Glasgow, let me know, j’ai de bonnes adresses ! Xx

Répondre
Alexandra 13/04/2018 - 10:51

Oui, après il faut toujours être un peu sensée et pas traîner dans les endroits un peu louches… J’ai Glasgow dans mon radar pour un solo trip, j’attends juste un vol à prix abordable… Je ne manquerais pas de te contacter pour de bonnes adresses (bouffe, tu sais bien haha) <3

Répondre
Juma 07/04/2018 - 09:25

Super article ! L’été dernier je suis aussi partie seule pour une randonnée itinérante d’une semaine sur le saint Cuthbert’s way (sud Ecosse et nord Angleterre) et j’ai eu exactement les mêmes réactions ! J’ai trouvé ça bizarre à quel point les gens ont trouvé que partir seule était un signe négatif.. une collègue m’a soutenu à fond car elle avait l’habitude de faire ça aussi. Je me retrouve vraiment dans ce que tu as écrit

Répondre
Alexandra 13/04/2018 - 10:49

Merci 🙂 !
Après lecture de ton commentaire, j’ai fait quelques recherches sur le St Cuthbert’s Way et… Wow ! Quelle nature ! Superbe. Il n’y a pas à dire, l’Écosse a de sublimes paysages. (Et puis, ça me rapelle la série Vikings, est-ce que tu regardes ?!)
Et oui, les réactions étaient un peu mitigées mais au final, on s’en fous, non 🙂 ?

Répondre
tania 08/04/2018 - 20:34

je voyage souvent seul
la première fois c était en Thaïlande en 2012
puis je l ai fait encore en France au Brésil 2 fois , en Europe en 2016
moi ai sommeil lourd dc j entends rien même avec boucan de fou qd je voyage avec avec ma mère elle est deg car elle a sommeil sensible
clairement c 2 choses différentes mais on est jamais vraiment seule
tu passes tjrs du tant plus ou moins long avec des gens
dans le bus avec le passager d à coté ou dans d autres situations
les gens viennenent à toi
c comique au Brésil au moins 1 par jr les gens pensent que je suis brésilienne alors
à priori je voyagerais encore seule pr mes vacances en novembre
mes proches sont habitués mais ma mère est tjrs inquiète pr sa grande fifille elle me dit qu elle pourrait pas faire ça : peur de s ennuyer

Répondre
Alexandra 13/04/2018 - 10:44

Wow, voyager en Thaïlande ou Brésil seule, c’est un gros challenge ! Je pense pas que j’aurais le courage de le faire… C’est pour ça que j’ai préféré une destination plus proche de l’Allemagne 😀 Tu m’inspire en tout cas… Merci Tania !

Répondre
Molly 12/07/2018 - 08:52

J’ai vécu la même situation lorsque j’ai fait mon premier voyage en solo l’année dernière. Sur un coup de tête, je suis allée à Amsterdam pendant une semaine. En solo, les dépenses sont plus élevées, mais j’ai pu passer par un prêt personnel à Nantes. J’avoue que ça a été l’une de mes plus belles expériences !

Répondre
Fanny - Le jour où 12/11/2018 - 11:27

Je trouve ça chouette comme initiative. En plus, ça a l’air de t’avoir plu ! Pour ma part, à chaque fois que je suis partie seule, c’était pour faire du volontariat. Comme ça, j’ai pu facilement rencontrer du monde et découvrir en profondeur un endroit. J’aime vraiment cette façon de voyager. Mais il faut avoir un peu de temps devant soi…

Répondre
Alexandra 12/11/2018 - 15:57

Coucou Fanny! Merci pour ton commentaire 🙂 Du volontariat? Oh c’est vraiment chouette aussi! C’est sûr qu’il faut pouvoir dédier une bonne partie de son temps pour pouvoir voyager de cette façon mais parfois, je pense que c’est vraiment important! Quoiqu’il en soit, je te conseille de visiter l’Écosse si tu en as l’occasion 🙂

Répondre
The french nomad 08/01/2019 - 15:07

Ton témoignage est très touchant ! La première fois est la plus dure, mais c’est sur que partir seul ça a ses avantages et ses inconvénients. Après on s’habitue, et je trouve que le plus dur c’est de se lancer et d’accepter le regard des autres ! Bravo à toi pour ton courage et continue de voyager !

Répondre
Alexandra 04/02/2019 - 18:41

Merci à toi <3

Répondre

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le blog utilise des cookies pour améliorer votre expérience sur Olamelama. Si vous êtes d'accord, veuillez fermer ce message. Accepter En savoir plus