Direction l’Écosse #1 • Heya Édimbourg !

par Alexandra
Direction l’Écosse #1 • Heya Édimbourg !
J’espère que tu es bien accroché(e) à tes baskets puisque aujourd’hui nous allons débuter un nouveau voyage ! Je t’emmène à la découverte des superbes paysages écossais, de la mystérieuse Édimbourg, de la nature sauvage des Highlands et de la pétillante Glasgow. Placée dans ma liste de pays à visiter depuis des années, l’Écosse m’a toujours intriguée. Je m’attendais à beaucoup de pluie et à en prendre plein les yeux. C’était encore mieux que ça.Roadmap Voyage en Écosse - Edimbourg - Olamelama

Bien préparés ?

Juillet 2017. Nous sommes partis une semaine, du samedi au samedi, de Düsseldorf à Édimbourg. Nous avions décidé de partir avec uniquement un sac à dos chacun. Dedans ? Un jeans, des t-shirts, des sous-vêtements, deux pulls, une bonne veste de pluie, une trousse de toilette réduite à son minimum, une paire de chaussures de trekking et mon appareil photo. C’est tout ! Nous avons décidé de diviser notre séjour en 3 parties : 3 jours à Édimbourg, 3 jours de roadtrip dans les Highlands et 2 jours à Glasgow avant de reprendre l’avion à Édimbourg. Nous voulions trouver un bon milieu entre la nature et la ville, pour un court séjour. Nous avions notre propre guide, Iain, notre ami écossais rencontré à Porto (on est aussi venu pour le voir) !Contrairement à notre roadtrip portugais/espagnol, nous avions préparé d’avance nos étapes et réservé nos logements (AirBnb et booking) à quelques semaines du départ. Nous n’avions de place à l’erreur puisque notre séjour était assez court. Pour chaque étape, nous avions préparé une liste de choses à faire ou à visiter, afin de nous laisser le choix de décider au jour le jour ce que nous souhaitions faire. Préparés mais pas trop quand même !

Étape 1 · Édimbourg // 29 juillet au 1er août

Nous arrivons en début d’après-midi à l’aéroport d’Édimbourg. Notre voyage débute bien puisque nous sommes accueilli par un agent de la douane super sympa et surtout, avec un accent à couper au couteau ! “Welcome to Édinbrah !” C’est bon, je suis en amour. Après avoir pris le bus en direction du centre-ville afin de rejoindre notre AirBnb, nous découvrons l’instabilité climatique typiquement écossaise : Il pleut des cordes pendant 5 minutes puis le soleil vient tout sécher en 5 minutes. On s’y attendait, mais le vivre, c’est autre chose.Le petit plus ? Le son de la cornemuse qui te surprends parfois, du matin au soir. So scottish. J’ai failli faire un infarctus quand je me suis rendue compte que les voitures roulaient dans le mauvais sens. La honte !

Premiers pas…

Nous avons loué une chambre pour 4 jours dans un appartement situé un peu en dehors du centre-ville touristique (Old Town), dans le quartier de Leith. Notre hôte, Mary est adorable et nous à préparé un petit paquet de bienvenue et un guide fait-main du coin. Leith c’est le quartier cosmopolite d’Édimbourg, à la fois charmant et brut. Le passé industriel de la ville est toujours assez présent mais donne un charme certain à ce quartier.

Le coucher de soleil sur High Street est inoubliable.

Nous profitons de notre première journée de congé avec une sieste et une longue balade dans le quartier, nous imprégnant lentement de l’ambiance (et cherchant désespérément un restaurant). C’est notre première fois dans la culture anglaise/écossaise et nous n’avons pas encore l’œil pour trouver des restaurants et bars sympa aux prix raisonnables. Vers 21h30, nous décidons spontanément de faire un Free Ghost Tour dans la vieille ville.

Greyfriars Kirkyard, le fameux cimetière de la ville.

Notre guide, Rory, est passionnant et passionné ! Nous découvrons la ville à travers ses histoires sanglantes et autres légendes qui font d’Édimbourg l’unes des villes les plus mystérieuses. Autant te dire que je ne fais pas la maligne, à écouter des histoires effroyables dans la nuit noire, en plein milieu d’un cimetière. J’aurais voulu faire une visite des catacombes de la ville mais ça sera pour la prochaine fois.L’ambiance nocturne est crépitante. Les touristes se mélangent aux locaux dans un brouhaha géant. C’est donc ça les fins de semaine en Écosse ! L’alcool coule à flot (pas pour nous!) et nous regardons passer les gens. Nous évitons le centre-ville touristique qui grouille de bars et de personnes éméchées pour profiter de la douceur de la nuit. Quelle chance, il ne pleut quasiment pas. Et je n’ai aperçu aucun fantôme !

La grimpette à Arthur’s Seat

Le lendemain, nous décidons de nous lever de bonne heure et de profiter du beau temps pour escalader la montagne de la ville, Arthur’s Seat. Point culminant de Holyrood Park avec ses 251 mètres d’altitude, c’est une belle balade à faire (parfois un peu dure pour les novices – c’est-à-dire moi) et qui te permets d’avoir une vue sans pareil sur Édimbourg.

On aperçois les lochs de Holyrood Park

On se croirait presque dans Braveheart !

Allez, on y est presque !

Une fois arrivé en haut les efforts en valent la peine. C’est sublime ! Après avoir profité de la vue (et pris un petit-goûter venteux au sommet), nous redescendons rejoindre notre ami Iain à WildManWood, un super restaurant/bar qui est devenu notre adresse favorite à Édimbourg (nous y sommes allés 4 fois, c’est pour dire…).

“I did it !”

Nous passons la journée à déambuler au soleil et à découvrir divers bars atypiques comme le Frankenstein (une ancienne église réhabilitée dans le style du film Frankenstein), le superbe Standing Order (qui se situe dans une ancienne banque) ou encore Elephant Bar (où J.K. Rowling a écrit Harry Potter). Qu’y a t’il de mieux que de découvrir la ville comme un local ?

Édimbourg la belle

La fan d’Harry Potter en moi se sent comme un poisson dans l’eau à Édimbourg. La ville est superbe, avec ses vieux bâtiments en pierre, ses milliers de cheminées, ses ruelles pittoresques, ses collines, ses tours et ses châteaux. Elle mérite vraiment d’être au patrimoine mondial de l’UNESCO. Tout est si mignon, je ne m’arrête même plus pour prendre des photos. Je préfère graver ces images dans ma mémoire.

Tu prendrais bien un scone ?

Nous commençons notre nouvelle journée de découverte d’Édimbourg par un tea time et un scone à Clarinda’s Tea Room. Je n’allais pas rater cette tradition quand même ! L’endroit est décoré avec opulence, on se croirait dans le bureau d’Ombrage (#potterhead) mais le thé anglais est inratable !

À gauche, Arthur’s Seat. À droite, le parlement écossais.

La superbe gallerie du National Museums of Scotland

Nous décidons de visiter le parlement écossais (gratuit et ouvert au public) et son architecture contemporaine mais aussi de découvrir le National Museums of Scotland. L’endroit est superbe et les collections sont super intéressantes (histoire écossaise, Sciences & technologies, art, culture du monde et histoire naturelle). Nous pourrions y passer la journée… Petit plus : Il est gratuit, comme la plupart des musées de la ville !

Ca te dit de partager un pulled pork sandwich ?

Nous prenons le temps de déguster quelques spécialités locales telles que le haggis, le pulled pork, le fish & chips et j’en passe. Bref, ce n’est pas un des voyages les plus diététiques qu’il m’est donné d’avoir fait ! Après avoir découvert Wilmanwood, nous avons décidé d’essayer la totalité de la carte. Tiens, je te donne l’eau à la bouche !

Le pancake divin…

Dean Village, figé dans le temps

Nous finissons la journée par une balade nature à travers Dean Village. Nous suivons le chemin de Water of Leith (long de 19km) qui longe la rivière. Au 19ème siècle, ce village était connu pour être le quartier des moulins à eaux mais il fut abandonné et est maintenant l’un des quartiers à la mode. C’est un endroit hors du temps, où on en oublierait vite qu’on se trouve dans la capitale écossaise. J’y trouve d’ailleurs un petit air d’Allemagne, non ?

Dean Village, là où les moulins étaient rois.

Suivons maintenant le chemin de Water of Leith

Notre promenade au long de l’eau accompagnés par le piaillement des oiseaux est magique. Un vrai plaisir.Nous passons notre dernière soirée dans le centre-ville d’Édimbourg, à dénicher les petites brasseries locales (la fameuse BrewDog par exemple) et à respirer une dernière fois cette atmosphère toute particulière. Édimbourg est calme et reposante, c’est fou. Demain, nous allons prendre la route pour débuter notre petit roadtrip dans les Highlands, à la découverte de la nature brute qui fait la fierté de l’Écosse.Cette première étape dans la capitale écossaise fut un vrai coup de cœur et j’ai hâte d’y revenir. Nous sommes bien loin d’un marathon de visites touristiques mais c’est comme ça que nous préférons voyager : S’imprégner de l’atmosphère locale et profiter de la vie. Je reparlerais dans un prochain article d’Édimbourg et du fameux festival Fringe que nous avons eu la chance de vivre ! Mais avant tout… Direction les Highlands !

À faire à Édimbourg

  • Aller au sommet d’Arthur’s Seat (avec un picnic et de bonnes chaussures)
  • Déambuler dans Old Town
  • Découvrir les fantômes et catacombes de la ville. Frissons garantis!
  • S’exploser l’estomac avec des fish & chips et autres joyeusetés
  • Profiter des musées gratuits pour éviter la pluie
  • Prendre un bol d’air frais à Dean Village
  • S’arrêter pour écouter une cornemuse
  • Essayer de saisir l’accent et les expressions écossaises

As-tu déjà visité Édimbourg ? N’hésite pas à me laisser un petit commentaire, j’ai hâte d’échanger avec toi ! À bientôt.

Retrouve-moi sur Twitter, Facebook ou Instagram.

Vous aimerez également

6 commentaires

Mamzeldree 01/09/2017 - 11:50

Waouh, Edimbourg a vraiment l’air d’être une ville fabuleuse ! C’est beau !
Hâte de voir la suite de ton voyage 🙂 !

Répondre
Alexandra 10/09/2017 - 19:20

Aaah merci de m’avoir lu Adrienne <3

Répondre
Ophélie G. 01/09/2017 - 11:54

Vous avez eu de la chance d’avoir une table à Clarinda’s, en général c’est totalement bondé ! Et pour le coucher de soleil, allez sur Calton Hill la prochaine fois. Je vous promets que ça vaut le coup d’œil ! xx

Répondre
Alexandra 10/09/2017 - 19:20

Oui, nous avons du partager une table avec un autre couple à Clarinda’s mais c’était très casual, vraiment sympa 🙂
J’ai regretté de ne pas avoir été regarder le coucher de soleil à Calton Hill mais c’est décidement sur notre to-do list pour la prochaine fois 😀 Quelle belle ville <3

Répondre
Manon 23/01/2018 - 23:45

Aaaaaaah je retrouve les endroits vus il y a quelques jours (et quelque peu plus enneigés !) c’était tellement cool !!

Répondre
Alexandra 25/01/2018 - 11:51

Buuh la chance Manon ! J’ai trop envie de retourner à Édimbourg cette année… C’est tellement un coup de coeur ! Mais j’ai vu que tu a bien profité 😉

Répondre

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le blog utilise des cookies pour améliorer votre expérience sur Olamelama. Si vous êtes d'accord, veuillez fermer ce message. Accepter En savoir plus