La fois où j’ai gravé un dojang (도장 – tampon) à Séoul

par Alexandra
Expérience insolite de gravure de sceau/tampon à Seoul

En plein confinement, j’ai la bougeotte… Je rêve de pouvoir partir à l’aventure ou même de planifier notre prochain séjour au Japon mais malheureusement, je dois prendre mon mal en patience. Du coup, aujourd’hui, je vous emmène pour une petite aventure à Séoul. Si vous me lisez depuis longtemps, vous le savez mais j’ADORE les tampons, les stamps à collecter (dans mon article rando/collecte de tampons à Séoul). Lors de mes recherches pour préparer notre voyage en Corée, je suis tombée sur un mini workshop où on pouvait apprendre à écrire son nom en coréen et ensuite le graver sur un tampon qu’on pouvait garder. Le rêve quoi ! Je vous propose donc de découvrir cette activité avec moi, et en images s’il vous plaît.


Lors de notre séjour en Corée, nous avons utilisé le site Klook pour pouvoir acheter facilement nos billets pour certaines activités (par exemple le parc d’attraction Everland dont je parlerais dans un autre article). Klook c’est un site web qui vous permet de réserver des billets pour des expériences locales, des attractions mais aussi des billets de transports par exemple. C’est un peu comme Airbnb Experience mais c’est beaucoup plus utilisé en Asie. J’avais repéré cette activité de gravure de tampon mais nous avions décidé de ne pas réserver en ligne puisque nous ne voulions pas nous fixer d’agenda strict.

Lors de notre 3ème jour à Séoul, nous nous promenions dans le quartier de Insa-dong après avoir passé la journée à découvrir les beautés de la ville (ohlala le Changgyeonggung Palace, si imposant) et je me suis rappelée que le workshop que j’avais repéré le mois précédant notre départ était dans les parages. J’ai donc dégainé mon téléphone et nous étions à 3 rues de l’académie Yhlayuen Jeongak ! Nous sommes allés jeter un oeil et la professeure de l’académie nous fit signe d’entrer. Nous lui avons demandé si il était possible de participer à un workshop de façon spontanée et, même si nous étions hors des heures proposées (il y avait un groupe qui avait réservé l’atelier), elle a accepté de faire un workshop rien que pour nous deux !

Traditionnellement, les seaux/tampons en Corée, appelés dojang (도장), sont utilisés pour la signature de documents officiels. C’est également utilisé au Japon (où nous avions acheté notre propre tampon personnalisé dans une borne automatique, beaucoup moins fun !).

Apprendre à écrire son prénom en hangueul

La première étape était d’apprendre à écrire notre prénom en coréen. Mon prénom étant un peu long, j’ai opté pour Alex et mon copain voulait utiliser son surnom. La professeure était vraiment adorable, parlait peu anglais mais était vraiment super motivée à nous enseigner l’art de la gravure ! Elle a inscrit mon nom en utilisant différentes stylisations du hangeul (l’alphabet coréen), de façon à ce qu’on puisse choisir un modèle qui nous plaisait.

En pleine concentration !

J’ai ensuite reproduit son dessin sur une feuille de papier transfert (elle me motivait tout du long) que j’ai ensuite appliqué sur le tampon vierge. Je ne sais pas vraiment quel est le matériau utilisé, c’est une surface assez dure mais rebondie en même temps, un peu comme du silicone mais en plus dur.

Se lancer dans la gravure de son dojang

Il faut ensuite repasser sur son tracé avec un crayon en prenant soin de placer une fine couche de papier carbone en dessous. En appuyant fort, votre tracé sera enfin inscrit sur le tampon et puis il est temps de passer à la deuxième étape, la gravure !

À l’aide d’un petit scalpel de gravure, nous avons taillé consciencieusement notre tampon et franchement, c’était beaucoup moins facile que ça en a l’air ! Mon tampon en particulier puisqu’il y avait une forme ovale et pfiou, c’était dur de faire quelque chose de propre. Il a fallu également repasser 3 ou 4 fois sur nos coupes pour que la gravure soit assez profonde afin qu’on puisse la voir lors de l’encrage.

Après avoir délicatement brossé à l’aide d’un petit pinceau notre tampon fraîchement gravé, notre professeure nous a donné un petit encrier rempli d’encre rouge assez pâteuse et à l’odeur assez forte… que j’adore ! Par contre, attention les doigts, cette encre tâche beaucoup et reste sur la peau assez facilement. Nous avons fait divers essais pour apprendre à doser correctement la pression du tampon pour avoir une bonne distribution de l’encre en évitant les pâtés et elle nous a également appris comment prendre soin du tampon afin qu’il reste en bonne condition. Il faut en effet prendre le temps de bien nettoyer le sceau avec un chiffon propre après chaque utilisation !

Chaque sceau était offert avec une petite pochette de transport (nous pouvions choisir la couleur) ainsi qu’une carte avec le tampon fraîchement posé et un petit encrier portatif. Nous avons ensuite posé pour une petite photo avec notre professeure et notre superbe sceau et voilà ! C’était vraiment une activité géniale et un peu insolite qui a duré environ une heure, nous avions même eu droit à une tasse de thé et des cookies et nous avons pu ramener un chouette souvenir personnalisé de notre séjour en Corée. C’est vraiment ce genre d’expériences et de rencontres qui me font aimer voyager !

Dans mon journal de voyage, j’ai noté que nous avons payé chacun 22 000₩ soit 16€ p/p. J’ai également réussi à retrouver le lien vers l’activité sur Klook. Plus d’informations ici en anglais. Si vous utilisez mon lien affilié pour créer un compte Klook, vous recevrez 5€ de crédit et moi aussi. Du coup, on est tous gagnants!

2 commentaires

Ophélie G. 18/05/2020 - 13:45

J’adore ! Je ne connaissais pas du tout cette activité, mais ça a l’air top ! Et puis, quel beau souvenir à ramener à la maison. 😀 xx

Répondre
Camille 28/05/2020 - 16:22

Coucou,
Ahah moi aussi j’ai la bougeotte en ce moment mais malheureusement on reste encore à la maison. En tout cas je ne connaissais pas cette activité mais j’aimerais beaucoup essayer, ça a l’air vraiment intéressant à faire.
Belle journée,
Camille 🙂

Répondre

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez la sauvegarde de vos données sur ce site.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le blog utilise des cookies pour améliorer votre expérience sur Olamelama. Si vous êtes d'accord, veuillez fermer ce message. Accepter En savoir plus