Gamescom 2016, la déception

Gamescom 2016 - Olamelama Blog

Salut à toi ami(e) geek!

Deux jours après la fermeture des portes de la Gamescom, j’ai décidé qu’il était temps de ravaler ma rancoeur et de te livrer mon article compte-rendu sur le plus grand salon international consacré aux jeux vidéos en Europe. Armée de mon sac à dos rempli de provisions et de bonnes baskets, j’ai déambulé toute la journée entre les cosplayers, les gamers et autres intéressés, dans l’espoir de découvrir des nouveautés et qui sait, de les tester! C’était une expérience intéressante, mais… Décevante. Je n’ai pas l’ambition d’être journaliste JV et de maîtriser le sujet sur le bout des doigts, mais j’ai quand même quelques petites choses à pointer! Comme dit Mario: Here we go!

Gamescom 2016  - Olamelama blog

Les armées de joueurs, prêts à essayer tout les derniers jeux!

La reine des conventions JV en Europe

Cette 8ème édition de la Gamescom se déroulait à Cologne, du 17 au 21 août et à regroupé près de 350 000 visiteurs… Et le moins que l’on puisse dire c’est que ça en fait du monde! La Gamescom est la convention créée pour succéder à la Games Convention qui avait lieu à Leipzig. Cette Games Convention réunissait de plus en plus de visiteurs et les organisateurs ont décidé de déplacer le salon sous un nouveau format et nom -GamesCom- à Cologne dès 2009. En Europe, il existe deux autres conventions de jeux vidéo: la Paris Games Week (FR) et l’Eurogamer Expo (UK) mais la Gamescom est la plus grande de toutes.

Composée de 6 halls pour les visiteurs (et 3 pour les « business ») dont un espace consacré aux fanshop (monaaay 💸 ) et un hall « Family and Friends« . Ce dernier a clairement été mon espace préféré puisqu’il était divisé entre jeux plus familiaux (Just Dance,…) et jeux rétro où on pouvait voir des expos sur le retro gaming ou jouer sur de vieilles consoles (Sega, Nintendo 64, Comodore, NES, Arcades,…). L’ambiance y était super! Les halls « Entertainment » étaient vraiment dédiés à tous les grands (Blizzard, EA Sport, Ubisoft, ect…). Et ouais, toujours la même chose encore et toujours!

Gamescom 2016 Fifa stand - Olamelama blog

Envie de jouer à FIFA? Parfait, tu peux faire 4h de file.

Gamescom VS E3 : Festival de nouveautés?

A l’instar de l’E3 qui se déroule aux USA, c’est l’occasion de présenter de nouveautés JV, de nouveaux trailers, d’écouter des conférences, de jouer aux nouveaux titres et de découvrir ce que préparent les constructeurs de jeux vidéo… Sauf que, c’était un peu raté cette année! La E3 2016 à eu lieu en juin, la Gamescom en août… Autant te dire qu’au point de vue nouveautés, on a eu droit à des cacahuètes vu que tout a été présenté à l’E3! Quelques trailers supplémentaires ont été présentés, mais c’est tout. Déception.

Tu le sais, je suis beaucoup plus intéressée par les jeux sur console portable (ou de salon, et encore) que sur PC. La Gamescom est beaucoup plus axée jeux PC puisque c’est apparemment le marché le plus présent en Allemagne et donc, nouvelle déception pour moi! En bonne NintendoFan, j’attendais avec excitation le stand de Nintendo… Quelle déception de découvrir un stand minuscule (comparés aux monstres FIFA, League of Legend, World of Warcraft ou Call of Duty) avec une petite aire de gaming (pour essayer Mario Party – Metroid – Dragon Quest 7 – Monster Hunter et Yokai Watch) et un écran de taille ridicule (encore une fois comparée aux autres) pour retransmettre les live (3 live par jour, pas terrible). Au moins, j’ai pu voir le petit trailer Pokémon Sun & Moon qui à présenté Boumata (un seul Pokémon/nouveauté, pff) ainsi que 30min de gameplay live du nouveau Zelda et je peux vous assurer que c’est une tuerie! De plus, j’ai pu admirer la Nintendo NES Classic qui sortira en décembre (et qui est trop mignonne) ainsi que la Pokémon Go Plus!

Gamescom 2016 Retrogaming stand - Olamelama blog

Un peu de retro-gaming pour te faire passer le temps?

Une organisation en carton?

Étant donné qu’il s’agissait de ma première Gamescom, je suis arrivée en terrain inconnu. Je suis navetteuse Düsseldorf-Cologne au quotidien (pour le boulot), j’ai donc pris le même train que d’habitude pour descendre à Köln Messe (le parc des expositions de Cologne), pensant que ça irait tranquillou (spoil: non). C’était la première journée ouverte au public et c’était la folie. La Deutsche Bahn (les trains allemands) avait prévu quelques trains supplémentaires pour la convention mais clairement pas assez. Vu ma petite taille, j’ai failli mourir écrasée (sans rire) et j’ai dû lutter pour monter dans le train pour faire les 30min de trajet dans les escaliers. En plus de ça, je me suis fait hurler dessus par un geek mal réveillé -en allemand- parce que je l’ai poussé (en étant poussée moi-même). BREF, ça commençait bien.

Une fois arrivée à Köln Messe, très peu d’infos, très peu de panneaux pour te dire où aller, où récupérer ton bracelet d’entrée, ect. Si les panneaux existent, ils sont en allemand. D’ailleurs beaucoup de live et conférences étaient en allemand (avec quelques petites parties en anglais). Un peu nul pour une convention internationale, non? Il y avait un contrôle de sécurité accru (dû aux derniers évènements dans le monde et en Allemagne) et tout s’est bien passé, assez rapidement malgré une très longue file d’attente.

Une fois rentrée dans l’enceinte de la convention, c’est le flou total. Si tu cherches le stand d’un constructeur en particulier… Tu devras te débrouiller! Un magazine était disposé à un stand info, avec un petit plan dedans (tout en allemand). Tu pouvais aussi télécharger la Gamescom App qui regroupe le plan, les events, ect… Mais l’app était super mal foutue et plantais toutes les 3min. J’ai donc passé la journée à essayer de me repérer dans les différents halls, à chercher où était quoi et à éviter les mouvements de foule. Vraiment pas top.

Il y avait de nombreux jeux que je voulais essayer (notamment dans la partie Indie et Nintendo) mais je devais faire face à une file d’attente énorme… Il fallait compter minimum 1h d’attente et jusqu’à 4h pour pouvoir jouer à des jeux comme FIFA, COD,… Oui mais non merci.

Gamescom 2016 Cosplay - Olamelama blog

Un peu de cosplay dans ce monde de brutes. Ces petits Pokéstop sont trop mignonnes!

L’univers sexiste des JV?

Donc, en plus de l’organisation mal foutue, de la foule de gens qui était présente, des files d’attentes et du peu de nouveautés, la Gamescom à réveillé en moi quelque chose que j’avais essayé d’oublier (ou que je pensais n’existait plus): Le sexisme dans les JV. J’ai pas envie de partir dans un débat sur le sujet (parce qu’il me faudrait vraiment un article complet dessus) mais j’ai été super déçue de voir des filles en petites tenues présenter des accessoires JV (non mais franchement, on est en 2016!) et de voir si peu de gameuses représentées (dans les teams, personnes interviewées dans les live, ect). Je pensais que nous étions passés au-dessus de ce sexisme et franchement, c’est ce qui m’a le plus déçue dans toute cette édition de la Gamescom.

Gamescom 2016 Fanshop - Olamelama blog

Au moins en tant que filles, on peut acheter pleins de peluches au Fanshop!

La prochaine fois peut-être!

Manque d’organisation (langue, signalisation,…), beaucoup trop de monde (files, mouvements de foules,…), omniprésence des mêmes titres encore et toujours, peu d’innovations et de nouveautés, un sexisme apparent… Tu l’auras compris, je n’ai pas aimé ma première expérience de la Gamescom. Néanmoins, j’ai été agréablement surprise par l’importance du rétro-gaming dans ce salon, c’était super sympa de pouvoir rejouer aux vieux titres! J’aurais aimé pouvoir te faire un compte-rendu plus détaillé sur les jeux présentés mais franchement, je n’avais qu’une envie: Quitter la Gamescom. La prochaine fois, je saurai à quoi m’attendre et je m’arrangerais pour avoir un pass « Presse » (que j’aurais pu avoir via une connaissance mais bon…) pour ainsi éviter la foule et l’attente! Dommage!

Rendez-vous sur Hellocoton !

11 Comments

  1. Je voulais y aller avec mon mari. Je n ‘ai moi même jamais participé à ce type d’événement. Peut-être que l’année prochaine se sera mieux organisé.

  2. Hello Alexandra ! Je viens de voir ton article et je peux t’assurer que ta première (mauvaise) expérience n’est pas du tout le ressentis que nous ressentons en tant que presse JV.

    La Gamescom t’informe généralement par mail toutes les indications possibles une fois ton accred reçu par mail.

    Il faut savoir que la Gamescom est ouverte pour le public, mais que 3 jours sont réservés à la presse !

    En ce qui concerne cette année, le 17/08 n’était pas ouvert au public. Du coup, tu aurais très bien pu jouer sans trop de file dans les Public Floor (Only Traders & Press pour le 17).

    Une chose très importante à savoir pour quelqu’un qui a obtenu son accred: C’est de prendre rendez-vous avec les différents PR, car la plupart des stands ne reçoivent que si tu as pris rendez-vous avec ton correspondant ! Une fois rentré, tu es toujours accueillis comme un(e) prince(sse). (Nourriture, bar à disposition, Goodies, etc.)

    Je ne vais pas te démonter ou que ce soit, mais simplement te proposer un article que j’avais rédigé cette année, et qui traite justement sur le sujet ! : Gamescom – Comment y aller.

    Voici le lien: http://lesplayersdudimanche.com/gamescom-comment-y-aller/

    J’espère que tu y retourneras l’an prochain et je reste à ta disposition si tu as les moindres questions, car c’est un salon immanquable, vraiment !

    Bonne soirée ! =) Gice – Les Players Du Dimanche

    • Hey Gice! Alors, tout d’abord, merci pour ton commentaire. C’est vraiment un plaisir de recevoir des gamers sur mon blog et surtout avec des commentaires aussi construits que le tien.
      Je suis assez rassurée de voir que mon expérience à été faussée et que, heureusement, la plupart des avis sont différents du mien… Ca me donne envie de retourner dans le passé pour pouvoir revivre ce weekend sous un différent angle – ou en tout cas d’y retourner l’année prochaine!
      Je t’avoue que je n’ai vraiment pas osé demander un pass press… Je rêverais de devenir critique JV mais pour diverses raisons, je n’ose pas trop me lancer dans l’aventure (ouais, grosse trouillade). C’est néanmoins le chemin que je voudrais donner à mon blog: Etre axée un peu plus JV (surtout parce qu’il y a très peu de blogueuses belges dans le cas il me semble). Penses-tu qu’un un blog qui fait quelques reviews JV (comme le mien donc) « suffit » pour demander une accred? Ou bien tu dois vraiment être un vrai magazine axé sur le sujet?
      En tout cas, je ne connaissais pas du tout ton site (honte à moi) et c’est une très belle découverte (surtout parce que vous êtes belges et que… Même si je suis expatrieée, je reste belge) donc je m’empresse de te follow un peu partout comme une bonne stalkeuse. Par hasard, vous recrutez 😉 ?

      • Oui, tu peux aisément demander une accréditation à condition de rester dans la thématique et de proposer du contenu régulier, je ne vois pas pourquoi on te refuserait cela :).

        Après le tout c’est d’avoir ses rendez-vous chez les différents éditeurs et constructeurs et d’avoir les bons filons pour les soirées (After) ^^ !

        Pour le recrutement – Rien n’est impossible 😉

        • Émilie S.

          En même temps, le commun des mortels n’est pas journaliste (et ne peut donc pas recevoir d’accréditation « presse » pour profiter de l’événement)… l’évaluation est donc plus représentative de l’expérience des visiteurs « normaux » selon moi ! 🙂

          • Je t’assure que j’ai deux bras et deux jambes pourtant ^^ !

  3. Merci pour cet article sincère ! J’avoue avoir été un peu déçue aussi au niveau de la JAPANEXPO de paris, mais je n’y connaissais absolument rien, j’étais juste une petite mangakageekette de l’adolescence donc j’étais toute émerveillée !

    Noé

    • Merci à toi pour ton commentaire! Allez, je tenterais de nouveau l’expérience l’année prochaine 😀

  4. Hey ! Bien que tu aies mal vécu cette expérience, je trouve ton article assez représentatif de ce que peuvent vivre les personnes se rendant à ce genre d’événement, sans être dans le milieu de la presse. Malheureusement, tu pointes du doigt la GC, mais ça se passe partout ailleurs. Que tu ailles à la PGW ou à d’autres salons publics.

    En effet, les files d’attentes sont monstrueuses, les nouveautés ne sont pas si nouvelles que ça si tu es dans le milieu et que tu as déjà tout suivi des autres salons et il y a un monde de fou qui te piétine de partout.

    En 3 jours de salon, j’ai mis les pieds dans la partie publique à peine une demi journée le mercredi (car réservé à la presse) et 1h à tout casser le vendredi, chose que j’ai regretté puisqu’on ne pouvait même pas circuler.

    Mais en soi mon expérience a été de loin plus positive, puisque tous les rendez-vous étaient bouclés à l’avance, je savais où se trouvait chaque stand avant d’arriver à la GC et je savais également que la partie publique c’était No Way en dehors du mercredi.

    Cependant, comme toi j’ai été assez surprise de voir la plupart des scènes, des présentations ou des jeux essentiellement en allemand. Mais, c’est une chose normale après tout (c’est comme si on demandait à tout le monde de faire de l’anglais à la PGW au lieu de français). C’est dérangeant au début, mais la majorité du public est allemand en même temps. Côté presse par contre, aucun soucis, presque tout se fait en anglais, car comme tu le dis le salon côté presse est réellement international.

    Allez courage, faudra retenter la prochaine fois, en connaissance de cause 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *